Citation du jour

Publié le Publié dans Citations

« Tout le monde compte ou personne ne compte. » Michel CONNELLY

 

« Soit. Vous voulez le service militaire obligatoire. Contre qui ? contre d’autres hommes. Moi, je ne veux pas de service militaire. Je veux la paix. Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée. Vous voulez l’impôt proportionnel. Je ne veux point d’impôt du tout. Je veux la dépense commune réduite à sa plus simple expression et payée par la plus-value sociale.

« quatre-vingt-treize », dans Œuvres complètes de victor hugo, vol. roman iii, victor hugo, éd. robert laffont, 2002 (isbn 2-221-09672-x), partie iii (« en vendée »), chap. v (« le cachot »), livre septième (« féodalité et révolution »), p. 1057 – Victor Hugo

 

« Seule la forme sous laquelle [le] surtravail est extorqué au producteur immédiat, l’ouvrier, distingue les formations sociales économiques, par exemple la société esclavagiste de celle du travail salarié. »

Le capital, karl marx (trad. jean-pierre lefebvre (dir.)), édition quadrige / puf, 1993 (isbn 2-13-045124-1), chap. vii (« le taux de survaleur »), le degre d’exploitation de la force de travail, p. 242-243 – Karl Marx

 

« Ne nous y trompons pas : si nous ratons ce rendez-vous de la responsabilité et du courage, les conséquences économiques et sociales pourraient être comparables à celles provoquées par une guerre ».

Bernard accoyer, 11 janvier 2012, voeux de bernard accoyer, dans accoyer et la guerre de 2012 : des propos «indignes» et «choquants» pour le ps, liberation, paru le 11 janvier 2012, laure equy (avec afp). – Bernard Accoyer

 

« La France devient un pays plus que jamais politique mais sans action sociale autonome. La poigne de l’Etat y est toujours implacable, mais la duperie totale. Car si les politiques réagissent, ils n’agissent plus ». 2001 – Denis Jeambar

 

« L’art grec suppose la mytheologie grecque, c’est à dire la nature et les formes sociales, déjà élaborées au travers de l’imagination populaire d’une manière inconsciemment artistique ».

Oeuvres choises (édition 1963) – Karl Marx

 

« A notre époque, les révolutionnaires faméliques et crasseux n’existent pratiquement plus. Ils ont été atteints eux aussi par la vague de promotion sociale. Plus ils sont instruits et élégants, et plus ils sont à craindre. »   Un complot de saltimbanques – Albert Cossery

 

« On est socialiste à partir du moment où l’on a considéré ce fait essentiel : le patronat et le salariat s’engendrant l’un l’autre et s’opposant l’un à l’autre, à partir du moment où l’on se refuse à accepter ce fait comme nécessaire et éternel, à partir du moment où l’on a cessé de dire : Bah ! c’est l’ordre des choses il en a toujours été ainsi, et nous n’y changerons rien , à partir du moment où l’on a senti que ce soi-disant ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d’égalité, de solidarité qui vit en nous. »

« pour etre socialiste » (1919), dans l’Œuvre de leon blum, édition albin michel, 1945, t. 3 ? , p. 24 – Léon Blum

 

« L’histoire a toujours eu son compte de dingues, mais aujourd’hui le problème n’est plus seulement génétique, il est devenu social ».

Le mal – Maxime Chattam

 

« La scientification, qui objective tout, nous conduit à penser que nous sommes désormais en dehors du micmac de l’humanité ordinaire, primitive ou simplement, pour reprendre le vocabulaire violemment imposé par les idéaux économistes, sous-développée. L’objectivation scientifique du social – du social tel que nous consentons à l’observer- rendrait le social ainsi comptabilisé indéfiniment manipulable, parce que l’obscurcissement mytheologique étant levé, l’absolu étant lui-même relativisé, le volontarisme, sous ses habillages divers, libéral ou planificateur, deviendrait la cause de tout. »  Lecons iv, pierre legendre, édition fayard, 1983, p. 165 – Pierre Legendre

 

« A l’état de nature l’homme est un loup pour l’homme, à l’état social l’homme est un dieu pour l’homme. » le Léviathan – Hobbes

 

« L’injustice environnementale va de pair avec l’injustice sociale. » Ma république (édition 1999) – Noël Mamère

« Même le plus noble idéal, national, social ou religieux, ne peut excuser l’injustice faite à un seul homme ». La vingt-cinquieme heure – Constantin Virgil Gheorghiu

 

« Les romanciers sont des gens qui prospèrent dans les périodes de confusion: ils écrivent de bien meilleurs livres quand le contexte social est complexe  »

« rien n’emerge sinon le chaos », marc weitzmann, propos recueillis par jean-christophe aeschlimann et veronique chatel, cooperation (journal), n ? 50, 14 decembre 2010, p. 98 – Marc Weitzmann

 

« Dans le domaine social comme dans la vie privée, il faut tout prendre avec calme, générosité, et un petit sourire aux lèvres. » Rosa, la vie : lettres de rosa luxemburg – Rosa Luxemburg

 

« Les socialistes révolutionnaires me font penser à celui qui, ayant un piano désaccordé, dirait : « Brisons ce piano et jetons-en les morceaux au feu à la place, nous installerons une harpe éolienne. » Des pas sur le sable… – Rémy de Gourmont

 

« En somme, les bourdons sont un peu comme nos inactifs (chômeurs, retraités, étudiants) : leur production matérielle est proche de zéro, mais ils participent à la pollinisation, produisent du réseau, de l’information, du lien social ».

Que faire ? petit traite d’imagination politique a l’usage des europeens, daniel cohn-bendit, édition hachette litteratures, 2009, p. 94 – Daniel Cohn-Bendit

 

« Nous allons d’abord rassembler – c’est fait -, unifier – je le crois – au delà de nos personnes et de nos groupes et de nos tendances tous les courants du Socialisme ».Discours prononcé au Congrès d’Épinay le 13 juin 1971 – François Mitterrand

 

« Il faut transformer de fond en comble le fonctionnement du PS, nous dépasser, tout changer : le nom, parce que le mot socialisme est sans doute dépassé. Il renvoie à des conceptions du XIXe siècle. » Interview à Sud Ouest, 14/06/2009 – Manuel Valls

 

« Le socialisme ou la mort ! Le marxisme-léninisme ou la mort » En janvier 1989 – Fidel Castro

 

« Un jour tous les pays du monde seront socialistes ».

– Fidel Castro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *